maison de l'architecture de haute savoie

 

  accueil dossiers débats, visites, expos cinéma éducation a l'architecture agenda
17e R.cinéma & architecture
16e R.cinéma & architecture
15e R.cinéma & architecture
14e R.cinéma & architecture
13e R.cinéma & architecture
/12e R.cinéma & architecture
/11e R.cinéma & architecture
/10e R.cinéma & architecture
/ 9e R.cinéma & architecture
/ 8e R.cinéma & architecture


nov 2016 NANTES
Biennale des maisons de l'architecture

 

TOUS SENSIBLES !

 

C'est la thématique du Forum de cette 3e biennale des Maisons de l'Architecture et un moment de réflexions intenses et de partages d'expériences pour nous rendre tous sensibles à l'architecture.

Quels sont les outils mutualisables et comment les mettre en œuvre ?
Chaque groupe de travail présente son approche et ouvre le débat avec un invité : observatoire, médiation, exposition, pédagogie, résidence, numérique et bien sûr  cinéma porté par la ma74. La ma74 est également intervenue de façon transverse pour cet événement, en introduisant les présentations par 3 min de Ciné Archi.

Ce fut l'occasion d'expérimenter l'impact du Ciné Archi pour ouvrir le débat sur l'architecture. Cela a aussi été un temps de conceptualisation du travail mené depuis 16 ans autour du film d'architecture.


Conférence-débat

 

Le ciné archi pour sensibiliser à l'architecture /
decrypter l'immateriel

Présentation par la ma74 José Villot, Emmanuel Brochier, Carine Bel

Invité : Hervé Bougon co-fondateur du festival Villes et cinéma

 

Objectifs du ciné archi :

1. Documenter l’architecture

2. Parcourir l’architecture

3. Décrypter l’immatériel

 

Les notions de Concept, Percepts et Affects, développées par Bernard Tschumi font écho à cette approche du cinéma d'architecture.

L'architecture et le cinéma sont tous les deux des arts techniques et industriels, porteurs de sens.

L'architecture comme le cinéma, projette des analyses du monde actuel et des visions du futur, parfois révolutionnaires.

 

 

1. Documenter l’architecture


ÉCRAN ARCHITECTURAL,
ÉCRAN DE CINÉMA

Rappel de l’évolution de la lumière et de la façade à travers quelques époques :

Époque Antique : la façade est massive, il y a de nombreux seuils et transitions à franchir, les espaces sont profonds, cachés, la lumière est divine, le sens est à l’intérieur des volumes. Ex. Le Parthénon

Époque Moderne : la façade est conçue pour être pénétrée, c’est le règne de la transparence. Les plans se croisent, se succèdent librement, la lumière est partout à l’intérieur comme à l’extérieur. Ex. Le Corbusier

Époque Contemporaine : la façade est devenue une enveloppe qui s’exprime vers l’extérieur. Porteuse de sens, elle est lecture et image, comme un écran sur lequel on lit des signes. On perçoit des reflets lumineux, des points de lumière, des flashes, on trouve à voir des matières, des excroissances, des plis, des excroissances, des picots : Le Mucem et ses leds , Vuitton avec Buren, Kengo Kuma , Jean Nouvel

 

LE MOUVEMENT

Fondé sur l’image lumineuse en mouvement, le cinéma propose des rythmes, à l’aide du défilement de 24 images secondes. Le cinéma est l’art du mouvement illusoire.
La ville elle se crée et se recrée sans cesse, elle évolue dans le temps. L'architecture fait changer la ville, varier les ambiances. Elle est souvent l'art de mettre la ville en mouvement.

 

 

2. Parcourir l’architecture

Le cinéma montre le corps dans l'espace, il permet de décrypter l'espace architectural, les fonctions et les usages qui s'y installent.

Le film invite à une visite des villes et des architectures en immersion complète.

Il donne à percevoir de façon physique la qualité des espaces construits.





Dominique Tessier, président RMA - Réseau des Maisons de l'architecture


José Villot, président de la ma74 présente l'apport du Ciné Archi


Hervé Bougon, cofondateur du festival Villes et Cinéma, invité de la ma74 ouvre la question de la programmation et de la diffusion du cinéma d'architecture auprès de publics diverses.

José Villot, Emmanuel Brochier et Carine Bel  de la ma74 ont dressé l'état du Ciné Archi comme outil de médiation à l'architecture





3. Décrypter l'immatériel

Comment vit-on l’architecture ?
Le cinéma montre une architecture habitée, traversée, en transformation. Il permet de se réapproprier la poésie des lieux ordinaires ou extraordinaires que l’on traverse quotidiennement sans y prêter forcément attention. C’est un outil pour aiguiser notre regard sur l’espace.

ÉVEILLER NOTRE SENSIBILITE À LA VILLE

Des films non dédiés
tels que Journal Intime de Nanni Morretti, récit de voyage en scooter dans Rome, sont à l’affut des sensations de la ville, ou Midnight in Paris de Woody Allen où la poésie et la littérature inspirées par Paris remontent comme autant de couches superposées, qui viennent augmenter notre perception de la capitale française.

Des films sur l'architecture
Approche technique et tout aussi sensible, celle de L’architecte Guillaume Meigneux, utilise le film comme un outil de perception de l’espace existant, dans le cadre d’un projet d’urbanisme. Via une vidéo d’1 ou 2 minutes, il observe les usages du lieu, ses qualités sensorielles rendant le lieu immédiatement intelligible pour les élus, les habitants et tout public.

RÉVÉLER L’ARCHITECTURE

1. Décrypter l’univers de l’architecte

Comment ? À travers la relation qui se tisse entre le cinéaste et l’architecte.
Ex. Laetitia Masson entre dans l’intimité de Rudy Rucciotti.
Quand elle le suit marchant au bord de mer, elle donne des clés pour percevoir le Muceem et son toit en moucharabieh, telle une résille de béton très sensuelle, déplaçant la ligne d’horizon sur la Méditerranée

2. Décrypter l’environnement culturel et sociétal de l’architecture
Comment ? En racontant une histoire.
Espaces Intercalaires de Damien Faure. C’est un corbeau qui dévoile la singularité de l’approche japonaise, qui permet de créer des espaces paradoxalement très conviviaux à partir d’espace contraints de quelques m2.

3. Décrypter l’espace architectural
Comment ? En plaçant le corps dans l’espace
Le film La vie radieuse chorégraphie les gestes quotidiens dans la Cité Radieuse de Le Corbusier ou piste de nouveaux habitants lors de leur emménagement, soulignant l’impact de l’espace sur notre gestuelle et notre mobilité physique et mentale.

 

L’architecture au cinéma

Le cinéma augmente l’architecture et réciproquement dans un mouvement dialectique.
Il révèle l’architecture comme art en en montrant toutes les dimensions, dont celle du sensible, invisible à l’œil nu.



 

 

.................................................................................................................................................................................................................................. 3 FILMS COUPS DE COEUR