maison de l'architecture de haute savoie

 

 

  accueil dossiers débats, visites, expos cinéma éducation a l'architecture agenda

 

> CINEMA > Table-ronde : l'audace architecturale est-elle encore possible ?

 

TABLE-RONDE : « L'audace architecturale est-elle encore possible ? » autour du film Paysage intérieur

Avec Pierre Maillard, réalisateur du film "Paysage intérieur", les responsables du chantier de La Turbine/Cran Gevrier (74) : Philippe Guyard et Christian Patey, architectes, Yann Cavelan contrôleur technique et Arnaud Busquet directeur général d'Alpes Contrôles, Jean Boutry, maire de Cran-Gevrier. Hippolyte Dumézil, MAF - assureur des concepteurs de bâtiments,un réprésentant des pompiers. Modérateur : Serge Delemontex, journaliste.

vendredi 18 novembre 2011 : 14 heures, cinéma de la MJC Novel, 74000 Annecy
dans le cadre des 12è Rencontres internationales d’Annecy, Cinéma & Architecture

>>> TELECHARGER le flyer

table ronde audcae architecturale

 

 

 

 

Audace ou pas ? Pour Philippe Guyard et Christian Patey, architectes de La Turbine : la question ne se pose pas.
L’architecture répond à un programme avec des contraintes et des usages.

philippe Guyardchristian Patey

Si on le prend comme un cadre plutôt qu’un carcan, il y a une infinité de projets possibles et quelques-uns qui font bouger un peu les lignes pour aller au-delà.

Le dépassement de la commande n'est jamais une question facile. On ne doit jamais prendre les choses au pied de la lettre, tout est en mutation. Il s'agit de tirer la limite un peu plus loin.

C’est une mauvaise excuse de légitimer la médiocrité de l’architecture par les règlements et les contraintes. 

 

France / Suisse :

Pierre Maillard et Philippe Guyard

 

En France nous avons des bâtiments phares et les autres qui doivent contenir dans des coûts, délais et budgets qui tiennent du challenge.

Et chez nos voisins suisses ? Plus de budgets pour les équipements ordinaires, mais peu de prouesses.

Projet vitrine, le Rolex Learning Center leur permet de sortir du format de la "Suisse Box" et gagner une visibilité internationale sur le plan de l'architecture.

 

Contraintes, réglementation et innovation


arnaud Busquet

« Les textes réglementaires ne sont pas audacieux. Pour chaque projet, il faut trouver des compromis, comprendre la finalité et adapter. » A. Busquet

yann cavelan, bureau d'études alpes controle

« Le plus important, c'est la communication entre un commanditaire, une équipe de prestataires et les préventionnistes » Y. Cavelan

 

Hipoolyte Dumezil

« Pour assurer un chantier, on demande un dossier de technique. Il s'agit de convaincre les réassureurs. On ne valide le contrat que quand le risque est maîtrisé. » H. Dumézil, MAF

 

jean boutryDu côté du maître d'ouvrage

« Cran Gevier est la commune la plus populaire de l'agglo, là où le taux de pénétration de Bonlieu, scène nationale annécienne et le plus bas. Nous voulions un bâtiment sobre ouvert à toutes les populations qui ait une identité forte puisqu'il s'agissait avant tout de récréer un nouveau centre villevjuste à côté d'Annecy….Nous voulions aussi un bâtiment le plus modulable possible qui évolue selon les usages. Notre projet clair était clair. Aujourd'hui, le bâtiment a 7 ans, 3 gestionnaires se partagent l'espace et le bâtiment répond toujours à nos usages. 1er aménagement ? Une isolation acoustique pour limiter les nuisances entre les différents usagers. » J. Boutry, maire de Cran Gevrier.

 

 

 

LE FILM

paysge interieur
paysage interieur

 

 

.............les photos sont extraites du film " Paysage intérieur " © CAB Productions

Paysage intérieur réalisé par Pierre Maillard, 1 h 23, © CAB production- RTS radio télévision suisse - 2010

Entre 2007 et 2010, la grande aventure collective que fut la construction par l'EPFL du Rolex Learning Center, la "bibliothèque du futur"... Ce bâtiment en forme d'immense vague est certes sorti de l'imagination des architectes japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, de l'agence SANAA. Sa très complexe réalisation nécessita le concours d'une armée d'architectes, d'ingénieurs, d'ouvriers, sans oublier les professeurs, les chercheurs, les bibliothécaires et les étudiants, bref tous les usagers inquiets de devoir s'installer dans un immense espace ouvert fait de collines et de vallons.

 

christian Patey

 

 

Christian Patey :

L'architecte ne doit pas céder aux conventions.

Que pensez-vous de l’audace architecturale ?
Cette perception m’est très étrangère. C’est souvent une logique de records, des gestes ostentatoires ou spectaculaires assez éloignés de ma conception. Je préfère parler de courage. Le courage d’aborder chaque projet avec un a priori imperméable aux conventions. L’exigence de prendre son temps et se poser la question : que veut-on exprimer avec ce bâtiment ? Puis, tenir le concept jusqu’au bout.

Parlez-nous de la Turbine.
C’est d’abord un équipement culturel avec 3 fonctions : cinéma, bibliothèque, centre scientifique. On est parti sur l’idée de la halle plutôt que celle du temple : un bâtiment ouvert sur la ville où tout le monde peut entrer. Option constructive ? Une logique béton et verre. C’est une structure simple, orientée autour d’une double place avec un port-à -faux pour suggérer ce type d’émotion que l’on ressent quand les lois de la statique sont en tension, quelque chose qui bouge dans la confrontation du corps au bâti. À partir de ses données, on a joué avec les éléments structurels. Les joints de dilations sont devenus les espaces de circulation du bâtiment, la façade le support d’une sorte de voile érotique qui permet l‘accroche d’affiches. Le bâtiment contient et diffuse de l’information. La nuit, il fait office de phare et se transforme en lanterne magique.


Quelle est votre conception de l’architecture ?
Celle d’un sport pluridisciplinaire qui se pratique en réponse à un programme. Il y a un contenu, un contexte, l’aspect réglementaire, des options constructives. La vie, l’architecture sont en mutation permanente. Ça ne s’arrête jamais.
Propos recueillis par Carine Bel/
article publié sur le Dauphiné Libéré 74D. 18.11.2011

LIENS

Le Rolex Learning Center
bibliotheque EPFL, Lausanne / Sanaa www.rolexlearningcenter.ch

EPFL / Rolex Learning Center par Francesco della Casa & Eugène / ppur.org - polytechpress.com"A peine 5 semaines après l'ouverture du Rolex Learning Center, le verdict tombe: ses architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa (SAANA) deviennent les Lauréats du Pritzker Prize 2010."
voir la vidéo

" L'audace ? Oui."
L'architecte Rudy Ricciotti « émerveillé » par l'ingénierie du bâtiment et « ébloui » par le travail des ouvriers de chantier.
> voir la vidéo

"Ce projet est plus qu'une aventure"
Philippe Coeur explique les enjeux du projet du Centre Régional de la Méditerranée, Marseilles.
www.areapaca.com

La Turbine, bibliothèque Cran-Gevrier
/ Philippe Guyard et Christian Pathet architectes
rhone-alpes.culture.gouv.fr

....................................................................................................................................................................................................................

www.maison-architecture-74.org est conçu et réalisé par carinebelstudio- multimedia et site web et journalismeCARINEBELSTUDIO, Multimédia & Journalisme F-74940 Annecy-le-Vieux Tél. +33(0) 676 32 18 33